Jour 96 – Croire en ses rêves

Ce matin, j’ai réalisé que dans quelques jours, je fêterai mes 5 ans d’expatriation.

Expatriation, immigration, des termes qui se confondent, s’entremêlent et se disputent une place, au point que je ne sache jamais lequel employer ; mais pour moi ils traduisent une réalité équivalente : on est loin. On est loin pour les anniversaires, on est loin pour les fêtes, on est loin de ceux qu’on aime dans les moments joyeux comme les moments plus difficiles. Mais aussi, on vit des aventures, on change, on évolue. On s’ouvre, on découvre, on grandit, on devient un joyeux melting pot culturel.

Mais il y a 5 ans, je ne savais pas tout ça. Je n’en avais aucune idée. À l’origine, tout cela était un rêve, une envie, qui petit à petit est devenue un projet. On ne va pas se mentir : sur le papier, ce n’était pas possible. Financièrement, matériellement, c’était une folie. Et pourtant, 5 ans plus tard, 5 hivers, 5 fêtes de Noël et toute une vie quotidienne reconstruite, j’en suis là.

shield-1519642_640

Au moment de la décision de partir, je n’avais pas idée de ce que ce serait. Je ne me rendais pas compte, probablement, mais aujourd’hui je le sais : ça n’a été possible que parce que j’y ai cru. Quelque part au fond de moi, il y avait cette petite voix qui me sussure it de me faire confiance et de faire confiance à la Vie. Même quand, les premiers mois, je ne trouvais seule, dans le sou, frigorifiée dans mes vêtements pas adaptés et sans âme qui vive avec qui le partager, cette petite voix ne s’est jamais tue et j’ai toujours cru en elle.

Aujourd’hui, je suis abonnée à des blogs, des podcasts, des pages Facebook de gens qui ont des rêves et qui se battent pour eux. Et je me rends compte en les lisant ou en les écoutant que ce n’est jamais simple. Sur le papier, il y a toujours des freins, des éléments qui nous feraient facilement renoncer si on leur cédait ne serait-ce qu’une parcelle de terrain. Et pourtant, lorsque j’écoute ces histoires, l’évidence s’impose : tous ces gens croient profondément en leur projet, ils y croient au-delà de la raison et des questions matérielles. Ils y croient avec leurs tripes et avec leur cœur quand le cerveau flanche. Ils ont cette foi qui les anime et qui finit par les porter plus loin que ce qu’eux-mêmes avaient imaginé. Comme si la foi leur donnait une force profonde, puissante, flamboyante.

Et puis cette phrase, croisée au détour se nombreuses  conversations : D’abord, ils te diront que tu ne peux pas le faire. Et puis, ils te demanderont comment tu l’as fait

colors-2203720_640

Y croire profondément, ce n’est pas nier la réalité et les obstacles ; c’est savoir qu’au fond, on est plus grand que ça. On est capable. Qu’on surmontera les obstacles, qu’on s’adaptera quoi qu’il arrive. Qu’on est prêt à relever le défi et à s’y plonger avec une énergie qui déplace les montagnes.

Et puis tu sais, la fameuse loi de l’attraction (je sais, tu vas me dire qu’elle m’obsède ^^) ? Quel plus beau moyen de l’activer que de clamer sa foi, sa volonté de réussir ? À force d’affirmer à l’univers qu’on va y arriver, tout s’aligne. Tout se place. Croire profondément en son projet, c’est aussi et surtout faire en sorte qu’il se réalise. C’est sentir au fond de ses tripes qu’il a raison de vouloir naître et s’engager avec tout son être à l’aider à voir le jour. Lorsqu’on l’affirme toujours plus fort, les pensées deviennent paroles, les paroles deviennent actions…

Alors, crois-y. Si la petite voix au fond de toi te dit de foncer, fonce. Rien n’est jamais trop grand pour celui qui croit. Cinq ans après y avoir tant cru, force est de constater que tout se passe au mieux. J’ai gagné mon pari à la seule force de ma conviction .

Et toi, crois-tu en tes rêves ?

 

Bouteille à la mer : pour un projet, je suis présentement à la recherche de personnes qui éprouvent de la joie dans leur travail et/ou leurs projets et/ou leur vie, qui auraient envie de partager la façon dont c’est un moteur pour eux. Si c’est ton cas et que tu as envie de témoigner, contacte-moi !

Publicités

3 réflexions sur “Jour 96 – Croire en ses rêves

  1. Hello !

    C’est encore un très bel article, qui permet de te découvrir encore un peu plus…

    Je t’écris aussi par rapport à ton petit paragraphe de fin, et je serai intéressée pour effectuer un témoignage sur ce sujet. Je me suis déjà un peu dévoilée sur cet aspect dans l’article « Great things take time » de mon blog. Ce ne me dérangerai pas d’approfondir le sujet, et pourquoi pas d’échanger sur os expériences respectives.

    En attendant, je te souhaite de passer une excellente journée !
    Mélanie

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s