Jour 105 – Apaiser ses conversations

Il y a des gens qui ont toujours besoin d’aller à la confrontation. Toujours. Généralement, le canevas de la conversation se déroule comme suit : Interlocuteur 1 parle d’un sujet Interlocuteur 2 pose une question Interlocuteur 1 répond Interlocuteur 2 se sent jugé Interlocuteur 1 ne répond pas ou botte en touche, à moins qu’il ne décide de répondre (mais à ce stade la nature de sa réponse importe souvent peu) Interlocuteur 2 agresse de façon plus ou moins déguisée (agressions verbales, mais parfois aussi railleries ou moqueries) Par exemple, c’est le cas quand l’un se sent dévalorisé par rapport … Continuer de lire Jour 105 – Apaiser ses conversations

Jour 95 – Renouer avec la correspondance papier

Aujourd’hui, nous communiquons beaucoup de manière électronique : des courriels, des sms, des messages via Whatsapp ou Messenger. On échange des photos instantanément depuis notre téléphone, on glisse des petits mots rapides, des smileys, et on attend une réponse rapide, d’autant que les applications nous avertissent lorsque notre interlocuteur a lu notre message. C’est rapide et pratique. Or, je suis parfois mal à l’aise avec l’instantanéité de ces messages. Je sais que la personne qui m’écrit s’attend à ce que je réponde rapidement. On n’a plus le temps d’attendre, d’espérer. Alors certes, c’est un super système lorsque l’on a besoin … Continuer de lire Jour 95 – Renouer avec la correspondance papier

Jour 94 – Sourire

Quand j’étais petite, c’était la grande mode des chaînes humaines. Celles qui partaient d’une personne et se répandaient à travers le monde (enfin, ça c’est ce qu’on nous promettait) grâce au partage croissant. J’ai participé à quelques-unes de ces chaînes, mais deux me reviennent particulièrement en mémoire. La première, c’était une chaîne de culottes (ouais, bon…) où on donnait sa taille à 5 personnes de notre choix, qui elles-mêmes la transmettaient à 5 personnes de leur choix à qui elles transmettaient également leur taille, et donc, ces 25 personnes que vous ne connaissiez pas forcément devaient chacune vous envoyer une … Continuer de lire Jour 94 – Sourire

Jour 91 – Ne plus dire « oui, mais… »

C’est une superbement jolie journée, tu es avec des gens que tu aimes et ta bouche est pleine de ton gâteau favori. Oui, mais demain tu travailles et ça va être une grosse journée. Tes vacances étaient vraiment chouettes, tu étais dans un bel endroit et tu as visité des nouveaux lieux, oui, mais il a plu pendant deux jours. Tu aimes être en couple, tu adores ton conjoint, tu raffoles des moments à deux et de votre complicité, il te fait rire comme au premier jour, c’est vrai, mais tu aimerais tant retrouver un peu de solitude ! Ton … Continuer de lire Jour 91 – Ne plus dire « oui, mais… »

Jour 90 – Comprendre le principe du miroir

J’ai découvert ce matin un post de la Female Entrepreneur Association, qui contenait cette phrase : « If someone tells you « you can’t », they really mean « I can’t » (Si quelqu’un te dit « tu ne peux pas », cela signifie réellement « je ne peux pas »). Ça m’a rappelé cette phrase des cours de récréation : C’est celui qui l’a dit qui l’est ! Phrase enfantine, joueuse et provocatrice, certes, mais n’y a-t-il pas un fond de vérité là-dedans ? Le principe du miroir C’est ça, le principe du miroir. C’est le fait que ce qu’on reproche aux autres est finalement quelque chose qu’on … Continuer de lire Jour 90 – Comprendre le principe du miroir

Jour 85 – Écrire à une personne par jour

C’est quand, la dernière fois que tu as regardé ta liste d’amis Facebook en te demandant qui étaient ces gens ? Ou que tu as fait défiler la liste en réalisant que tu ne sais rien d’eux ? Que tu t’es demandé en quoi les réseaux sociaux étaient, justement, sociaux ? Tu le sais, je m’interroge pas mal sur les réseaux sociaux, comme je te l’avais expliqué quand je te parlais de ma décision de supprimer mon compte Facebook. Mes expériences avec eux ont fini par me laisser un goût amer dans la bouche, à notre, la solitaire ayant pourtant … Continuer de lire Jour 85 – Écrire à une personne par jour

Jour 67 – Faire reculer le mépris avec les anti-perles du bac

J’ai vu ce matin une nouvelle relayée par PositivR qui m’a vraiment réjouie. Je t’avais parlé, quand je t’expliquais ce que j’aimais en juin, que j’attendais toujours avec une impatience mêlée de fébrilité le début des épreuves du baccalauréat. Également, au début du mois de juillet, je t’avais dit que j’aimais penser à tous les nouveaux bacheliers et à leur émotion, me replongeant instantanément quelques années en arrière. Tu l’auras compris, le baccalauréat, c’est toujours un moment d’émotions pour moi même si le mien est déjà bien loin. Un rite de passage auquel je tiens, comme pour chaque examen terminal … Continuer de lire Jour 67 – Faire reculer le mépris avec les anti-perles du bac

Jour 60 – Partager ce que l’on sait

Récemment, j’ai réalisé quelque chose : savoir, c’est pouvoir. Pouvoir, pas comme dans quelque chose de puissant, de dominateur, ou de bruyant, non non. Pouvoir comme dans avoir les clefs pour changer, pour se positionner, pour influencer notre environnement. Car si je crois que partager ce que l’on a est profondément important, je crois aussi que partager ce que l’on sait est un acteur de changement énorme ! Quand on y réfléchit bien, c’est un peu comme ça qu’on s’est construit : parce que d’autres nous ont partagé ce qu’ils savaient, que ce soient nos parents et nos proches, nos … Continuer de lire Jour 60 – Partager ce que l’on sait